Pisciculture

Vous êtes ici : Accueil > Pisciculture > Activités

Activités

La reproduction

La méthode employée est celle de la fécondation à sec (récupération des oeufs, de la laitance, puis apport d’eau permettant le gonflement des oeufs et l’ouverture du micropile et la pénétration du spermatozoïde).
Celle ci commence par les arcs-en-ciel dès Octobre, suivie de celle des Truites Fario Atlantique, des Saumons de fontaine. En décembre arrive le tour des Truites Fario Rhodanienne et enfin, en mars celle des Ombres Communs chevauchant d’eventuelles pontes tardives des autres espèces.

Les alvinages

Ces derniers ont lieu en toutes saisons selon :

  • les configurations du milieu (biotopes, zones piscicoles, pollution)
  • les aléas climatiques (crues, fonte des neiges, étiages)
  • la taille des sujets (oeufs, alevins en résorption, juvéniles, adultes)

Divers moyens sont utilisés :

  • sac à dos
  • dos d’âne
  • véhicules de transport équipés de cuves
  • véhicules tout terrains (4x4)
  • TGV
  • hélicoptère

Les méthodes utilisées :

  • boîtes Vibert
  • microclayettes
  • sacs ou cubis gonflés à l’oxigène, sceaux, bassines

Les géniteurs

Ces derniers sont sélectionnés en fonction de nombreux critères :

  • robe
  • rusticité
  • croissance Une problématique est posée actuellement : la protection de nos espèces. La pisciculture, forte de sa population de truites et d’ombres, veut et se doit de répondre aux attentes de l’ensemble de ses partenaires, en matière de repeuplement, de traçabilité et donc en matière génétique. La pisciculture étudie, à l’heure d’aujourd’hui, toutes les solutions possibles. Un autre avantage et pas des moindres : sa superficie qui s’étend sur plus de 7 hectares.
Haut de page